Comment bien investir dans l’immobilier ?

Investir dans l’immobilier est encore aujourd’hui une très bonne opération si l’on désire se constituer un patrimoine ou obtenir des revenus complémentaires en vue de préparer sa retraite.

Pour réussir ce type d’investissement, voici quelques règles à suivre.

Définissez vos objectifs

proprietaire-locataire-investissement-locatifComment pour tout projet d’investissement, l’investissement immobilier en particulier requiert une certaine attention en amont, notamment sur ce que vous souhaitez réellement. Souhaitez-vous acheter un logement pour y vivre de manière permanente ? Comme résidence secondaire ? Peut-être souhaitez-vous vous tourner vers l’immobilier locatif ? Plus vous affinez vos objectifs, plus pertinent sera investissement immobilier.

Définissez une stratégie d’investissement

Au moment de vous lancer dans l’investissement immobilier, de nombreuses options vont s’offrir à vous. Définir une stratégie d’investissement permet de mieux gérer ce projet, notamment en ce qui concerne la gestion des charges. En allouant précisément un budget à l’achat immobilier, cela vous aide à déterminer le type de bien immobilier à acquérir (investissement patrimonial ou investissement locatif par exemple).

On recommande souvent, en cas de 1er achat immobilier, de se tourner vers une petite surface au cœur d’une grande métropole, car le logement va bénéficier d’une belle attractivité et le propriétaire n’aura pas de difficultés à trouver un locataire. L’achat de ce logement en vue d’être loué apportera un bon rendement locatif. Si le logement demande la réalisation de travaux, prévoir une enveloppe pour celle-ci dans votre budget. À noter qu’il est possible de bénéficier d’une réduction fiscale.

Estimer le rendement locatif

Dans le cadre d’un investissement immobilier locatif, il est essentiel de calculer le rendement de votre investissement. Le rendement locatif dépend de plusieurs facteurs comme :

  • La demande locative ;
  • Les vacances locatives ;
  • Les charges de copropriété ;
  • La valorisation du bien. Un bon rendement oscille entre 3 et 4 % et peut atteindre jusqu’à 6 % dans les grandes villes.